L’ANJ simplifie le parcours d’inscription à la liste des interdits de jeux

40f31b79e7e7631370825fc43396e02ceb6876b6
interdiction jeux anj 613394

C’est l’un des grands changements apportés par le passage à la nouvelle année, au même titre que l’augmentation du prix de l’électricité ou du timbre. Alors que l’inscription au fichier des interdictions volontaires de jeux nécessitait jusqu’alors un entretien dans un commissariat, il est désormais possible de réaliser cette formalité sans sortir de chez soi. Avec à la clé une réduction sensible de la procédure, l’ANJ se fixant pour objectif de le ramener d’un mois et demi en moyenne à moins de deux semaines.

Cette innovation est le fruit de l’élargissement des compétences du régulateur décidé l’an dernier. À l’origine, il était prévu que la gestion du fichier soit transférée du ministère de l’Intérieur à l’ANJ en septembre. La manœuvre a finalement pris trois mois de retard mais l’essentiel est là : depuis le 31 décembre, c’est bien l’autorité de régulation qui a la main sur ce fichier concernant plus de 38 500 personnes.

Ce transfert de compétence avait vocation à amener davantage de souplesse et de réactivité. C’est précisément avec cet objectif que l’ANJ déploie aujourd’hui “un service rénové et facilement accessible“. Entendre par là un téléservice qui, outre la réduction des délais, devrait “rendre la démarche moins culpabilisante pour le joueur“. Voici les trois étapes de la nouvelle procédure telles que présentées par l’ANJ :

  • L’ANJ prend contact avec le joueur rapidement par téléphone afin de vérifier son identité
  • Une fois l’identité vérifiée, l’ANJ confirme l’inscription avec l’envoi d’un courrier.

Latest posts